Podo Pédiatrie

En tant que parent, si vous vous interrogez sur le besoin de consulter un podologue pour votre enfant, posez-vous ces 3 questions avec lui :
Est-ce qu’il chute ?
Est-ce qu’il fatigue à la marche ?
Est-ce qu’il se plaint de douleurs ?
Dès son plus jeune âge, sitôt qu’il commence à marcher, l’enfant peut avoir besoin d’une consultation chez le pédicure-podologue.
L’enfant n’est pas un adulte en miniature mais un adulte en devenir. Attention tout se met en place avant 4 ans et tout se traite après 4 ans.
Les motifs de consultation ne manquent pas, des plus simples (ongle incarné ou verrue plantaire) aux plus complexes, liés à la croissance. Ainsi la podologie pour enfant est utile dès le plus jeune âge pour établir un bilan et un suivi sans forcément qu’il en résulte des semelles orthopédiques.

A partir de 4 ans, l’enfant peut porter des semelles orthopédiques afin d’acquérir une bonne démarche. La croissance peut également engendrer des douleurs osseuses ou musculaires et les semelles orthopédiques sont un complément indispensable aux éventuels traitements médicaux ou kinésithérapiques.

– pieds qui tournent en dedans
– pieds plats
– pieds creux
– pieds valgus
mon enfant a-t-il besoin de semelles ?
C’est souvent le signe d’appel d’un problème de pied qui amène à la consultation chez le podologue soit parce que les parents ou l’entourage remarquent que l’enfant marche mal, soit parce que le médecin le détecte lors d’un bilan.
En général, sauf cas particulier, cela n’est pas le plus important.Ce qui est indispensable c’est que le pied fasse bien son travail, c’est-à-dire assurer la stabilité du corps qui est dessus !

Pour cela rien de plus simple que de se mettre sur une jambe et regarder si le pied est bien stable ou bouge dans tous les sens, ou encore que l’ensemble du corps au-dessus participe à l’équilibre. Normalement vers l’âge de 6 ans un enfant peut tenir parfaitement stable sur une jambe sans rien bouger au niveau du pied, du genou, du bassin et des épaules pour compenser.
Si le pied est plat ou creux peu importe, le plus important est qu’il soit stable ! Le rôle du podologue est de redonner une fonction optimale dans le rôle de stabilisation qu’est celui du pied. Dans ces conditions, même en l’absence de douleurs, si le pied ne fait pas bien son travail, à partir de 6 ans un bilan s’impose. Avant, pas d’urgence en l’absence de douleurs, de fatigue ou de répercussions fonctionnelles comme les chutes. L’âge idéal pour espérer une récupération rapide et complète se situe entre 6-12 ans.

Les pathologies les plus fréquemment rencontrées :

Les orteils qui se chevauchent :

Pathologie assez fréquente chez les tous petits et qui se remet facilement grâce à un redresseur d’orteils en silicone sur mesure, moulé sur les orteils, sans douleur, il est à porter 3 à 6 mois.

Les pieds Bot :

Les pieds Bot sont déjà présents à partir de la 13ème semaine de grossesse.
La déformation est quantifiée à la naissance, 1 cas pour 800 naissances.
Cette pathologie se caractérise par une déviation de l’arrière pied en externe, le talon ne touche pas le sol, et une rotation interne de l’avant du pied.

Ce Pied Bot peut être réduit tout au long de sa croissance par un rééquilibrage musculaire mais il peut également être opéré.
Ils peuvent être appareillés dans un cabinet de podologie pédiatrique

Les pieds plats valgus de l’enfant :

Les pieds plats valgus sont normaux à la naissance et deviennent annonciateurs de pieds plats pathologiques dès l’âge de 4 ans.
Il s’agit d’une véritable déformation architecturale à la fois ostéo-articulaire et musculoligamentaire avec un affaissement et un effondrement de la voûte plantaire. C’est le seul pied plat qui peut-être réversible par le port de semelles orthopédiques et des soins en podologie de l’enfant.
Le pied plat valgus de l’enfant manque totalement d’amorti.
Il conduit à une rotation interne de tout le membre inférieur, on observe des pieds rentrés en dedans qui sont à l’origine de nombreuses chutes et d’usures anormales des chaussures.

Maladie de Sever :

La maladie de Sever est un trouble de croissance d’ossification du talon chez l’enfant en croissance entre 10 à 16 ans environ, elle est superposable à la maladie d’Osgood Schlatter au genou.
L’enfant se plaint d’une douleur au cours d’une marche ou d’un effort sportif la douleur s’atténues avec du repos.
Elle est localisée au pourtour du talon et parfois au niveau du tendon d’Achille, ce qui entraîne une démarche sur la pointe des pieds, à surveiller.
La radio peut montrer une condensation du noyau d’ossification du talon.
La maladie de Sever implique un suivi en podologie pédiatrique, il lui faudra porter des semelles orthopédiques adaptées et préconiser du repos.

Talalgie de l’enfant :

Les talalgies sont des pathologies très fréquentes chez les enfants ou jeunes adolescents qui ne sont pas encore parvenu à maturité osseuse complète. Il existe des noyaux d’ossification secondaire vulnérables pendant la période de maturation osseuse sur lesquels s’insèrent les tendons des muscles du pied et du segment jambier.
Ces noyaux sont sensibles aux microtraumatismes répétés : aux entraînements quotidiens réceptions pieds nus ou mal chaussés sur sol dur.
Ils sont autant d’entraves à la croissance osseuse normale du pied de l’enfant ou d’adolescent.
Ces douleurs talonnières ou talalgies de l’enfant sont donc à surveiller et à appareiller par des semelles orthopédiques durant la croissance de l’enfant.
On peut soulager ponctuellement les enfants avec du Kinésio taping.

Maladie d’Osgood-schlatter :

La maladie d’Osgoog-Schlatter est une maladie de croissance au niveau de l’ossification du genou de l’enfant et qui va s’arrêter à la fin de celle-ci soit à la fin de l’ossification.
La maladie d’Osgoog-Schlatter touche principalement les enfant sportifs qui sollicitent beaucoup les genoux, la douleur siège sur le devant du genou et en flexion. A l’examen le genou est normal, bonne mobillité et non inflammatoire.
A la radio on observe un trouble d’ossification.
Il faut préconiser : l’arrêt du sport et la sollicitation de la flexion du genou de l’enfant.
Maladie qui doit être suivie en médecine générale, en kinésithérapie et en podologie pédiatrique.